• .
  • PRESS RELEASE
    For Immediate Release December 8, 2011
    N.B. Shale Gas Opposition Alliance Announces Text Message Action


    New Brunswick’s opposition to shale gas alliance consisting of twenty-eight community organizations is using social media to enable New Brunswickers to send a text message to our fifty-five MLAs denouncing shale gas mining and exploration in our province. Organizers say that with this Text Message Action Campaign, additional public scrutiny will be focused on the Alward Government’s push for oil and gas corporations to explore and extract shale gas using hydraulic fracturing.

    The texting initiative was planned and conceived in partnership with the Council of Canadians. With its ease of use and quick result, text messaging will allow New Brunswickers to express their opinion directly to our elected members from the comfort of their own homes.

    The letter contained in the text message sent to New Brunswick legislators includes arguments championed by economists, geologists, engineers and former industry insiders which contradict industry and government speaking points centred around job creation, royalty revenues and public benefits. They include the following:

    • The need for industry to import skilled workers from outside New Brunswick as has been happening in the US and western Canada

    • Inflated royalty payments which do not take into consideration increased health care costs due to the migration of carcinogenic materials into our air, water and the land on which we live

    • Reduced tax revenues from decreased property assessments and reductions in new home construction in areas ear-marked for shale gas development

    • Reduced tax revenues as a result of citizens and visitors to the province seeking to escape an ever-increasing level of industrialization and the resulting pollution

    • Increased road and bridge repair expenditures in counties where existing infrastructure was not engineered to withstand tens of thousands of truckloads of water, waste water, and methane gas


    The Text Message Action Campaign is scheduled to go on indefinitely. Organizers invite New Brunswickers to take this opportunity to make their voice heard, especially in light of the Alward Government’s decision to not engage in consultations with the public and its intention to continue on a path towards shale gas production.

    Media Contacts:

    Jean Louis Deveau
    506 442 1413
    jlpdev@nbnet.nb.ca

    Terry Wishart
    506 238 4001
    t.wishart@banfrackingnb.ca

    *********************

    COMMUNIQUÉ
    Pour publication immédiate 8 décembre 2011
    L’Alliance contre les gaz de schiste annonce une Action Texto


    L’Alliance contre les gaz de schiste du Nouveau-Brunswick est formée de vingt-huit organisations de collectivités qui utilisent les médias sociaux afin de permettre aux NéoBrunswickois de faire parvenir des textos à nos cinquante-cinq députés provinciaux pour dénoncer l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste dans notre province. Les organisateurs sont d’avis qu’avec cette Campagne Action Texto, un examen public plus minutieux portera sur les tentatives de l’administration Alward d’accélérer l’exploration et l’exploitation des gaz de schiste par fracturation hydraulique de nos sous-sols par les sociétés à capital des pétrolières et des gazières.

    Cette initiative texto a été planifiée et conçue en collaboration avec le Conseil des Canadiens. Avec sa facilité et ses résultats rapides, les textos vont permettre aux Néobrunswickois d’exprimer directement du confort de leur maison aux députés qu’ils ont élus leur opinion sur les gaz de schiste.

    La lettre contenue avec le texto envoyé aux députés du Nouveau-Brunswick inclut les arguments avancés par les économistes, les géologues et d’anciens initiés de cette industrie qui contredisent les points de vue de l’industrie et du gouvernement qui se bornent à la création d’emploi, aux revenus des redevances et aux bénéfices pour la population. Ces arguments soulignent que :

    • L’industrie aura besoin de faire venir ses travailleurs spécialisés de l’extérieur du Nouveau-Brunswick tout comme c’est arrivé aux États-Unis et à l'ouest du Canada;

    • Les paiements de redevances gonflés ne prennent pas en considération l’augmentation des couts de soin de santé causés par la migration de matériaux carcinogènes dans l’air, l’eau et la terre où nous vivons;

    • La réduction des revenus de taxation provenant de la diminution de la valeur des propriétés et de la réduction de la construction de nouvelles résidences dans les régions réquisitionnées pour l’exploitation des gaz de schiste;

    • La réduction des revenus de taxation suite à la fuite des citoyens et des visiteurs pour échapper aux niveaux toujours croissant de pollution causée par l’industrialisation;

    L’accroissement des dépenses de réparation des routes et des ponts dans les régions où les infrastructures en place n’ont pas été prévues pour supporter des dizaines de milliers de camions chargés d’eau, d’eau usée et de méthane.

    On prévoit que la Campagne Action Texto continuera pour une durée indéterminée. Les organisateurs invitent tous les NéoBrunswickois de saisir cette occasion pour faire entendre leur voix, spécialement que l’administration Alward a décidé de ne pas consulter la population et de persister à favoriser l’exploitation des gaz de schiste.

    Personnes-ressources pour les médias :


    Jean Louis Deveau
    506 442 1413
    jlpdev@nbnet.nb.ca

    Terry Wishart
    506 238 4001
    t.wishart@banfrackingnb.ca
 © 2018 NBEN / RENB