Contenu
1.
Quels sont les avantages d’enseigner/d’apprendre en plein air ?
2. Qu’est-ce que je peux enseigner en plein air?
3. Et la météo ?
4. Et que fait-on des risques appréhendés/des dangers ?
5. Comment puis-je m’assurer que mes élèves apprennent en plein air ?
6. Comment puis-je obtenir l’appui de mon directeur/des enseignants/des parents ?
7. Peut-on travailler avec des enfants de moins de 5 ans ?
8. Combien de temps durent vos séances ?
9. Combien de personnes peuvent participer à une session?
10. Y-a-t-il un coût associé aux sessions ?
11. Est-ce que vous pouvez identifier les animaux et les plantes des cours d’école ?
12. Incluez-vous des élèves avec des handicaps physiques ou mentaux ?
13. Où présentez-vous vos séances ?
14. Faites-vous un suivi de vos ateliers ?

1. Quels sont les avantages d’enseigner/d’apprendre en plein air ?


Tous nos sens sont stimulés, ce qui augmente ainsi que notre capacité d’apprentissage. Des études récentes documentent les nombreuses manières dont les apprentissages en plein air et  le simple fait d’être dans la nature contribuent à notre santé physique et émotionnelle, ainsi qu’au développement social, à accroitre notre confiance en soi et à améliorer nos résultats académiques.

Voici quelques ressources (en anglais) :

Outdoor Education - Research Summary
https://www.uwsp.edu/cnr-ap/leaf/school-grounds/documents/outdoor%20education%20research%20for%20school%20Grounds.pdf
What does the research say about outdoor learning?, English Outdoor Council
http://www.englishoutdoorcouncil.org/research.in.outdoor.learning.html
Children who play outside more likely to protect nature as adults, University of British Columbia Okanagan Campus, March 17 2017
https://www.sciencedaily.com/releases/2017/03/170317102447.htm


2. Qu’est-ce que je peux enseigner en plein air ?

Tout ce qui est enseigné en classe peut être enseigné en plein air. Certains sujets sont évidents, mais avec un peu de créativité d’autres sujets se prêtent bien à l’apprentissage en plein air.

3. Et la météo ?

Il n’existe pas de mauvais temps; vous devez simplement vous habiller de la bonne façon. Nous vous montrerons les bonnes techniques.

4. Et que fait-on des risques appréhendés/des dangers ?

La meilleure stratégie est la prévention; assurez-vous préalablement que la zone d’apprentissage ne comporte pas de zones dangereuses.

5. Comment puis-je m’assurer que mes élèves apprennent en plein air ?

Vérifiez la compréhension par l’entremise de discussions et d’enquêtes.

6. Comment puis-je obtenir l’appui de mon directeur/des enseignants/des parents ?


Expliquez les avantages pour la santé mentale et physique ainsi que l’augmentation de la compréhension de ce qui se passe en plein air. Nous avons un modèle de lettre à distribuer.

7. Peut-on travailler avec des enfants de moins de 5 ans ?

Oui, nous travaillons avec tous les groupes d’âge.

8. Combien de temps durent vos séances ?


Les séances sont de préférence au moins 3 heures. Les sessions plus courtes seront examinées au cas par cas.

9. Combien de personnes peuvent participer à une session?

Autant que vous voulez! La plupart des sessions sont facilitées par deux formateurs. Nous pouvons acceuillir des plus gros groupes en fonction de la disponibilité des formateurs.


9. Y-a-t-il un coût associé aux sessions ?

Oui. Toutefois, des subventions sont disponibles pour l’année scolaire 2017-2018. Pour plus de renseignements au sujet des prix, veuillez nous contacter.

10. Est-ce que vous pouvez identifier les animaux et les plantes des cours d’école ?

Oui, nous le pouvons.

11. Incluez-vous des élèves avec des handicaps physiques ou mentaux ?

Oui, avec l’assistance de l’aide enseignant de l’enfant.

12. Où présentez-vous vos séances ?

Les séances sont offertes sur place, là où les éducateurs travaillent (écoles, garderies, centres communautaires, etc.) En étant sur place, les enseignants vont apprendre à reconnaitre les possibilités de leur propre cour d’école. 

13. Faites-vous un suivi de vos ateliers ?

Oui, nous vérifions avec les participants pour apprécier comment l’enseignement progresse et nous pouvons offrir des ateliers axés sur l’enseignement en plein air de sujets ou de thèmes particuliers.

En vedette

Blogue

Nouveau logo du RENB !

mardi 31 octobre 2017
by Raissa Marks
Le weekend dernier, lors du rassemblement Éco-Confluence, le RENB a lancé son nouveau logo !

La violette représente l’emblème floral du Nouveau-Brunswick et son environnement.  Le centre est le réseau qui nous rassemble tous.

Ce logo a été conçu par Annika Chiasson, coordonnatrice des communications au RENB et talentueuse graphiste.

Groupe communautaire reconnu pour travail environnemental

lundi 30 octobre 2017
by Raissa Marks

Pour diffusion immédiate
30 octobre 2017

Samedi le 28 octobre 2017, un prix environnemental a été attribué à des citoyens du Nouveau-Brunswick pour souligner leurs services exemplaires à leur collectivité. 

La Red Head Anthony’s Cove Preservation Association été honorée par le prix Phénix « en reconnaissance de leur engagement inébranlable voué à la défense de leur communauté, qui fut à la base de leur réussite à contrer la menace d'un important développement industriel. »  Le prix Phénix est accordé annuellement pour ceux et celles qui ont consacré leurs efforts aux politiques et à la législation et qui ont été dans le feu de l’action.

La ferme de réservoirs et le terminal portuaire de l’Oléoduc Énergie Est étaient censés être construit à Red Head à Saint-Jean Est.  Les inquiétudes concernant les impacts environnementaux de ce projet sur leur communauté et sur les communautés à travers le et sur la baie de Fundy a incité les résidents locaux à s’organiser contre l’Oléoduc Énergie Est.  Grâce à leurs efforts, et à ceux de plusieurs autres, le long de l’oléoduc planifié, la proposition d’Énergie Est a été retiré par TransCanada plus tôt ce mois-ci.

Raissa Marks, directrice générale du Réseau environnemental du Nouveau-Brunswick, a loué les efforts de la Red Head Anthony’s Cove Preservation Association.  « Cette association a impressionné plusieurs personnes faisant partie du mouvement environnemental et plusieurs autres aussi.  Elle a démontré que des citoyens dévoués et laborieux peuvent résister à de grandes entreprises, bâtir des alliances et ressortir de grands défis plus forts et plus unis.  Les résidents de Red Head étaient situés au bout de l’oléoduc, mais ils ont démontré que peu importe l’endroit où l'on se trouve, se tenir debout faire une différence. 

Le prix a été présenté lors de la réunion annuelle du Réseau environnemental du Nouveau-Brunswick, Éco-confluence, qui a eu lieu à Fredericton la fin de semaine passée.  Chaque année, les efforts importants déployés par les citoyens et les groupes de citoyens pour protéger et restaurer l’environnement au Nouveau-Brunswick sont reconnu durant une cérémonie spéciale. 


Le Réseau environnemental du Nouveau-Brunswick est un réseau de communication sans but lucratif comprenant plus de 100 groupes environnementaux de citoyens et de citoyennes de toutes les régions de la province.  Le but du Réseau est d’encourager les communications et la collaboration parmi les groupes et entre les groups, le gouvernement et d’autres secteurs.

- 30 -

Photo: Gordon Dalzell, Citizens Coalition for Clean Air, qui a présenté le prix Phénix 2017 à Lynaya Astephen, Red Head Anthony's Cove Preservation Association.  Crédit: Pascale Ouellette

Appels à l'action

Faites entendre votre voix sur la stratégie de l'eau pour le Nouveau-Brunswick

mercredi 15 novembre 2017
by Conservation Council of New Brunswick
Une Stratégie de l’eau pour le Nouveau-Brunswick

Le 6 octobre, 2017, le ministère de l'Environnement et des Gouvernements Locaux a publié une ébauche de la stratégie de l’eau. La stratégie est disponible sur le site web du gouvernement du Nouveau-Brunswick. Le public est invité à faire des commentaires par courriel à waterstrategy-strategiedeleau@gnb.ca ou par la poste à l’adresse suivante : Ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux, Division des politiques et de la planification, C. P. 6000, Fredericton (Nouveau-Brunswick), E3B 5H1. La date limite pour faire parvenir ses commentaires au ministère est le 20 novembre, 2017.

Afin d’aider les groupes à formuler des commentaires, le Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick, en collaboration avec des groupes de bassins versants, a mis ensemble les éléments clés d’une stratégie de protection de l’eau et un modèle de lettre à envoyer au ministère.

Sommaire des 8 principaux éléments d’une stratégie de protection de l’eau solide

Le Nouveau-Brunswick mérite une stratégie pour la protection de l’eau qui :

  1. Est fondée sur la science; c’est-à-dire qui tient compte de données de base, de leurs suivis et qui prend en considération les impacts cumulatifs et les flux environnementaux;
  2. Établit des normes de qualité de l’eau dans un cadre de travail légal ;
  3. Conserve toutes les eaux des bassins versants y inclut les eaux de surfaces (lacs, cours d’eau, rivières), et les eaux souterraines, en préparant des plans conservations, des politiques et des pratiques adéquates, et en utilisant le principe de précaution comme outil directeur, légal et exécutoire;
  4. Protège nos zones marines côtières dans la loi;
  5. Adopte une forme significative de gouvernance axée sur la collaboration avec les Premières nations;
  6. Inclut la conception, la mise en œuvre et la mise en vigueur des plans de protection des bassins versants, préparés d’une manière transparente, avec l’administration, les entreprises, les organisations des bassins versants, les agriculteurs, les responsables municipaux et les citoyens;
  7. Est imputable, par la présentation des résultats de la surveillance et de rapports annuels à la population sur la progression dans la réalisation des buts et des objectifs décrits dans la stratégie de protection de l’eau; et
  8. Est exécutoire dans un cadre juridique moderne.
 
Modèle de lettre

 Mon nom est  ___________________­­­­­­­­­­­­­­_, et je souhaite exprimer mon appui à une solide stratégie de l’eau au Nouveau-Brunswick.

J’habite près de ________________ OU j’habite dans le bassin versant _______________________________

Décrivez votre endroit favori pour pêcher/nager/pagayer, etc.

Partager votre meilleur souvenir concernant l’eau du bassin.

À mon avis, de l’eau propre et saine c’est important parce que: _____________________________________

Avez-vous récemment reçu un avis de faire bouillir votre eau ?  Un avis concernant les cyanobactéries ? Un avis de climat extrême?  Décrivez ce qui vous inquiète.

Je félicite l’administration provinciale d’aller de l’avant avec sa promesse de protéger nos eaux; toutefois, je crois que l’ébauche de la stratégie ne va pas assez loin pour garantir une eau saine dans mon bassin versant.

Nous avons besoin d’une stratégie de protection de l’eau qui (insérer un ou plusieurs éléments essentiels).

Je crains que si mon bassin versant est laissé sans surveillance, nous fassions face à des menaces constantes et croissantes (de la pollution, de la perte des zones humides et des estuaires côtiers, la perte d’un débit adéquat pour maintenir la vie aquatique, et de l’augmentation des impacts des dérèglements climatiques comme les inondations, les sècheresses et les températures élevées.)

Veuillez protéger mon bassin versant en mettant en œuvre une solide stratégie de protection de l’eau dans le cadre d’une loi moderne qui (citez les éléments qui garantisse la santé de notre eau et de la population.)

Avec mon appréciation,

Votre nom.

Pour plus d'information, visitez le site web du CCNB.

Appel pour proposition de candidature pour les prix du RENB 2017

lundi 31 juillet 2017
by Annika Chiasson
Chaque jour des citoyens et des groupes de citoyens agissent pour protéger et restaurer l’environnement du Nouveau-Brunswick et nous pouvons ensemble célébrer et reconnaitre leurs contributions importantes.

 Durant l’année dernière, qui demeure dans votre mémoire?

Nous vous invitons à nommer un groupe ou des citoyens qui méritent l’un des prix accordés par le RENB et qui seront présentés avec éclat lors de l’Éco-confluence 2017. Faites-nous parvenir un courriel au nben@nben.ca en décrivant les travaux de votre candidat et quel prix il mérite. Les nominés doivent être membres ou associés du RENB.*

Date limite pour les propositions de candidature : 13 septembre, 2017

*Les membres et associés du comité directeur du RENB ne sont pas éligibles pour les prix.

Suivez-nous sur Twitter

FAQs