Le RENB est heureux d’être le partenaire local pour ÉcoNous 2018, la conférence annuelle du Réseau canadien de développement économique communautaire, qui aura lieu à Moncton en septembre 2018.
ECONOUS LOGOS 2018 w tag

Axé sur le développement économique communautaire vert, ÉcoNous2018 réunira des conférenciers/ères de renom, des sessions dynamiques et des opportunités de réseautage à propos des Personnes (communautés inclusives), de la Planète (environnements durables) et de l'Économie (prospérité locale) ainsi que ces différents éléments qui créent une économie au service de tous.Qui ou quoi devrait être sur l’ordre du jour?  Faites connaitre vos idées au comité de planification ici : https://www.surveymonkey.com/r/V226TJX
Le weekend dernier, lors du rassemblement Éco-Confluence, le RENB a lancé son nouveau logo !
logo 1

La violette représente l’emblème floral du Nouveau-Brunswick et son environnement.  Le centre est le réseau qui nous rassemble tous.

Ce logo a été conçu par Annika Chiasson, coordonnatrice des communications au RENB et talentueuse graphiste.

Pour diffusion immédiate
30 octobre 2017

Samedi le 28 octobre 2017, un prix environnemental a été attribué à des citoyens du Nouveau-Brunswick pour souligner leurs services exemplaires à leur collectivité. 

La Red Head Anthony’s Cove Preservation Association été honorée par le prix Phénix « en reconnaissance de leur engagement inébranlable voué à la défense de leur communauté, qui fut à la base de leur réussite à contrer la menace d'un important développement industriel. »  Le prix Phénix est accordé annuellement pour ceux et celles qui ont consacré leurs efforts aux politiques et à la législation et qui ont été dans le feu de l’action.

La ferme de réservoirs et le terminal portuaire de l’Oléoduc Énergie Est étaient censés être construit à Red Head à Saint-Jean Est.  Les inquiétudes concernant les impacts environnementaux de ce projet sur leur communauté et sur les communautés à travers le et sur la baie de Fundy a incité les résidents locaux à s’organiser contre l’Oléoduc Énergie Est.  Grâce à leurs efforts, et à ceux de plusieurs autres, le long de l’oléoduc planifié, la proposition d’Énergie Est a été retiré par TransCanada plus tôt ce mois-ci.

Raissa Marks, directrice générale du Réseau environnemental du Nouveau-Brunswick, a loué les efforts de la Red Head Anthony’s Cove Preservation Association.  « Cette association a impressionné plusieurs personnes faisant partie du mouvement environnemental et plusieurs autres aussi.  Elle a démontré que des citoyens dévoués et laborieux peuvent résister à de grandes entreprises, bâtir des alliances et ressortir de grands défis plus forts et plus unis.  Les résidents de Red Head étaient situés au bout de l’oléoduc, mais ils ont démontré que peu importe l’endroit où l'on se trouve, se tenir debout faire une différence. 

Le prix a été présenté lors de la réunion annuelle du Réseau environnemental du Nouveau-Brunswick, Éco-confluence, qui a eu lieu à Fredericton la fin de semaine passée.  Chaque année, les efforts importants déployés par les citoyens et les groupes de citoyens pour protéger et restaurer l’environnement au Nouveau-Brunswick sont reconnu durant une cérémonie spéciale. 


Le Réseau environnemental du Nouveau-Brunswick est un réseau de communication sans but lucratif comprenant plus de 100 groupes environnementaux de citoyens et de citoyennes de toutes les régions de la province.  Le but du Réseau est d’encourager les communications et la collaboration parmi les groupes et entre les groups, le gouvernement et d’autres secteurs.

- 30 -

Award Presentation Gordon Lynaya for web

Photo: Gordon Dalzell, Citizens Coalition for Clean Air, qui a présenté le prix Phénix 2017 à Lynaya Astephen, Red Head Anthony's Cove Preservation Association.  Crédit: Pascale Ouellette

Pour publication immédiate
Date : 18 septembre 2017

Dundas, NB – Vendredi dernier, le Réseau environnemental du Nouveau-Brunswick en collaboration avec l’école Notre-Dame et le groupe de développement durable du pays de Cocagne ont lancé « Branchez-vous, faites des vagues 2017 » à l’école Notre-Dame.

« Branchez-vous, faites des vagues » est un défi aux groupes de jeunes de travailler ensemble dans leur collectivité locale pour aider à conserver le paysage et le littoral du Nouveau-Brunswick.  L’an dernier, plus de 400 jeunes Néobrunswickois ont participé à ce défi et ont planté ensemble 1254 arbres et nettoyé 20 hectares du littoral

Pascale Ouellette, coordonnatrice des programmes d’éducation et de sensibilisation rappelle que c’est une excellente occasion pour les jeunes de contribuer à la conservation et de créer des partenariats avec les groupes environnementaux de leur collectivité, et elle ajoute : « J’ai hâte de voir quelles seront les réalisations des jeunes en 2017. “  

Le lancement du 15 a été un des évènements où l’on a planté 150 arbres partout au pays pour célébrer le 150e anniversaire du Canada.  Ce projet a été rendu possible, entre autres, par l’administration canadienne, par ArbresCanada, par le programme de financement communautaire ÉcoAction, par la Coopérative financière UNI, et par plusieurs bénévoles dévoués des diverses régions de la province.

-30-

Interlocutrice:
Pascale Ouellette, Coordonnatrice de l’éducation et de la sensibilisation, RENB
Tél. : 506-855-4144
Courriel : nben@nben.ca

image1
Tree Canada representative, Fabrice Parisi, speaking on Tree Canada’s role in tree planting events through Canada.

 image2
Students of École Notre-Dame welcoming ceremony attendees.
Header 1 blue owl

Le film documentaire, Toute espèce vivante ‒ Vivre l’expérience d’un bioblitz , vous fera découvrir un parcours étonnant qui illustrera quatre semaines passées au cours de deux étés à explorer tous les aspects de la nature – les poissons, les insectes, les plantes, les champignons, les reptiles, les amphibiens et les mammifères – qui vivent au Nouveau-Brunswick dans notre propre zone naturelle protégée du Grand Lac.  (Veuillez noter que le film est en anglais avec les sous-titres en français.)

Célébrez la décennie des Nations unies sur la biodiversité – en accueillant une projection de ce film dans votre collectivité !

Contrairement à la téléréalité, ce film documentaire présente de véritables scientifiques qui parlent des vrais enjeux qui affectent de vraies personnes qui vivent dans de réelles collectivités.

Toute espèce vivante a été produit par une compagnie basée au NB, Flower Power Production, en collaboration avec le programme BiotaNB du Musée du Nouveau-Brunswick.  BiotaNB est un projet de recherche de 20 années pour identifier et cataloguer plusieurs espèces du Nouveau-Brunswick, avant que l’intrusion humaine et les changements climatiques s’intensifient.  Le RENB en partenariat avec Flower Power Production pour promouvoir les visionnements de ce film dans les collectivités partout au Canada.

Il y a tellement de consultations du gouvernement qu’il est difficile de tout suivre ! Nous avons tenté de simplifier cette tâche en présentant la liste de celles qui intéressent les groupes environnementaux avec leur date limite :

Pré-budget provincial
Les Néo-Brunswickois sont invités à assister aux séances publiques qui auront lieu prochainement en vue d’établir les priorités du budget de 2017-2018. 16 novembre au 5 décembre

Réforme électorale provincial
La Commission sur la réforme électorale étudie des systèmes de votation alternatifs, l’âge de vote, et d’autres règlements électoraux. Date limite : 30 novembre

Eaux navigables fédéral
Revue des changements introduits par l’ancien gouvernement à la loi sur la protection des eaux navigables. Date limite : 7 décembre

Loi sur la protection de l’environnement fédéral
Revue complète des dispositions et de l’application de la loi canadienne sur la protection de l’environnement. Date limite : 1 décembre

Organismes de bienfaisance fédéral
Modernisation des règles régissant le secteur des organismes de bienfaisance et leurs activités politiques. Date limite : 9 décembre

Évaluation environnementale fédéral
Revue complète des processus d’évaluation environnementale au Canada. Date limite : 18 décembre

Pêches fédéral
Revue des changements introduits en 2012-13 à la loi sur les pêches par l’ancien gouvernement. Recherche de commentaires sur la restauration des habitats protégés qui ont été perdus et sur l’intégration de mécanismes de protection modernes. Aucune date limite mentionnée, mais le comité doit soumettre son rapport « au début de 2017. » Date limite :

Office national de l’énergie fédéral
Un examen ciblé de la structure de l’ONÉ, de son rôle et de son mandat selon la loi sur l’office national de l’énergie. Date limite : 17 janvier

Approbation d’exploitation selon la loi sur l’assainissement de l’air – Irving provincial
Renouvèlement de l’approbation d’exploitation du complexe des chutes réversibles à Saint-Jean de Irving Pulp and Paper Limited. Date limite : 7 mars
Pour diffusion immédiate
Le 22 novembre 2016

cake

Fredericton – Le Réseau environnemental du Nouveau-Brunswick a fêté son 25e anniversaire durant le weekend. Durant les célébrations, une reconnaissance particulière a été accordée aux sept groupes qui ont été membre du réseau pendant ces 25 années : la Fédération atlantique du saumon, Vertige de l’école secondaire Mathieu-Martin, le Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick, le Grand Manan Whale and Seabird Research Station, Nature N-B, la Fondation pour la protection des sites naturels du Nouveau-Brunswick, et Trees International.

Il y a maintenant 100 groupes de citoyens environnementaux de toutes les régions du Nouveau-Brunswick qui font partie du Réseau. « Ce weekend a marqué un double jalon pour le réseau » a fait remarquer Raïssa Marks, directrice générale du RENB. « Il était parfaitement approprié d’accueillir notre 100e groupe durant l’évènement de notre 25e anniversaire. »

Vanessa Roy-McDougall, directrice générale de Nature NB a déclaré que son groupe était fier d’avoir fait partie du RENB pendant ces 25 dernières années. « Le travail consciencieux durant ces années nous a permis d’entrer en contact avec d’autres groupes environnementaux et a contribué à conserver l’héritage naturel du Nouveau-Brunswick encore mieux. »

Pour sa part, Lois Corbett, directrice générale du Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick a ajouté que son groupe « était fier d’avoir fait partie du RENB pendant vingt-cinq années. Les groupes du Réseau et leurs membres, y inclus ceux du Conseil de conservation, représentent les citoyens de toute la province et en travaillant ensemble, notre voix unifiée est plus puissante pour l’eau et l’air et pour une économie dynamique plus verte.  »

Les groupes environnementaux des jeunes ont toujours été une partie importante du Réseau, comme l’a expliqué Mylène Chavarie de Vertige de l’école secondaire Mathieu-Martin. « Vertige est extrêmement fier de faire partie du RENB. Les ressources fournies par le Réseau ont été des outils très utiles au cours des 25 dernières années. Le comité Vertige est énormément honoré de faire partie du RENB depuis ses tout débuts.  »  »

Laurie Murison du Grand Manan Whale & Seabird Research Station a réfléchis à ces 25 dernières années. « Nous étions très heureux de nous joindre au réseau des groupes environnementaux du Nouveau-Brunswick il y a 25 ans. À cette époque, les communications entre les groupes se limitaient à des appels téléphoniques, des correspondances ou à des rencontres. Le besoin d’entrer en contact avec les autres et d’avoir l’occasion de profiter de nouvelles compétences ont été très avantageux et désirables. Le développement d’un réseau efficace au cours des années au Nouveau-Brunswick avec de nouveaux membres a renforcé notre détermination à demeurer membre. »

Les célébrations du 25e anniversaire qui ont eu lieu à Fredericton le 19 novembre ont réuni plus d’une centaine de personnes provenant de 53 groupes environnementaux de toutes les régions du Nouveau-Brunswick.

Le mandat du Réseau est d’améliorer les communications et la coopération parmi les groupes environnementaux et entre ces groupes et les organismes gouvernementaux et les autres secteurs.

-30-

Contact: Raissa Marks, 506-855-4144, raissa.marks@nben.ca
Branchez-vous, faites des vagues, organisé par le RENB, est un défi provincial qui encourage les groupes de jeunes et communautaires à travailler ensemble et entreprendre des projets de nettoyages de rives et de plantation d’arbres. Afin de promouvoir la conservation dans la province, les jeunes ont également pris part à un défi photo!

Ensemble, les groupes ont planté 1254 arbres et nettoyé 20 hectares de rivages !

Même si le défi 2016 s’est terminé le 21 octobre, vous pouvez toujours voter! 

Votez pour votre défi préféré en cliquant sur le site web du défi. Votez pour vos défis préférés en sélectionnant (^). La période de vote se termine le 18 novembre. 



Merci d’appuyer les efforts de conservation des jeunes et des communautés!
newbanner

Vous êtes-vous déjà retrouvé en face d’un panneau bleu des « aires naturelles protégées » quand vous marchiez dans les bois ? Cela m’est arrivé. Et je me demande toujours : « dans quelle aire protégée je me retrouve? Et est-ce que j’entre ou je sors de cette aire? »

C’est quoi une aire protégée ?  Les aires protégées sont des réserves pour la nature et les habitats de la faune. Les gens peuvent les utiliser pour la récréation, comme des promenades, et dans la plupart des réserves au N.-B., pour la pêche et la chasse aussi. Mais les activités industrielles comme la foresterie et le minage ne sont pas permis.

Maintenant au Nouveau-Brunswick, 4,7 % du territoire sont des aires protégées. On pourrait penser que 4,7 % semblent suffisants – jusqu’à ce que l’on apprenne que le Canada a signé la Convention internationale sur la diversité biologique et qu’il s’est engagé à protéger 17 % de son territoire avant 2020. Et c’est seulement dans 3 ans. Alors comment peut-on se comparer aux autres provinces ? Et bien, nous sommes à l’avant-dernière place avec seulement l’I P. É qui traine dernière nous.

En février dernier, pour en apprendre davantage sur les autres provinces, nous avons invité trois d’entre elles à participer à un atelier. De ces trois, c’est l’Alberta qui est en tête avec 14,4 %, la Nouvelle-Écosse suit avec 12,16 % et le Québec avec 9,16 %. On peut dire que le Nouveau-Brunswick ressemble à la Nouvelle-Écosse avec environ le même territoire et environ la moitié de ce territoire sous forme de terres de la Couronne. Certainement qu’avec toutes ces terres de la Couronne, le N.-B. peut participer à la préservation des terres de la Couronne pour des habitats fauniques pour les futures générations. Si c’est possible en Nouvelle-Écosse, c’est aussi possible chez nous !

Lors de l’atelier sur les aires protégées, les participants des groupes de conservation, des universités, des Premières nations, du gouvernement, des municipalités et des entreprises ont suggéré de nouvelles idées pour que le Nouveau-Brunswick suive la norme internationale. Lisez le rapport de cet atelier pour mieux vous informer ! Et dites-nous ce que vous en pensez !

   

 
Félicitations à Jim Emberger d'avoir gagné le prix de journalisme environnemental Beth McLaughlin du Chapitre sud-est du Conseil de Conservation du Nouveau-Brunswick. Jim a remporté ce prix pour ses rapports sur les dangers de la fracturation hydraulique. Bien fait!

Lisez l'article complet sur le site de AASNB ici.

Archives du blogue


Ce blogue est pour les nouvelles et les articles d'opinion par les employés.
Les opinions exprimées dans ces articles réflètent celles de l'auteur et non celles du RENB ou de ses groupes membres et associés.

Événements à venir


Réception du temps des fêtes
mercredi
, 20 décembre, 2017
Fredericton

ASCF-CRI Webinar: Jani Helminen and Tommi Linnansaari
mercredi
, 10 janvier, 2018

ASCF-CRI Webinar: Mireille Chalifour and Valérie Delisle-Gagnon
mercredi
, 17 janvier, 2018

Appels à l'action

Faites entendre votre voix sur la stratégie de l'eau pour le Nouveau-Brunswick

mercredi 15 novembre 2017
by Conservation Council of New Brunswick
Une Stratégie de l’eau pour le Nouveau-Brunswick

Le 6 octobre, 2017, le ministère de l'Environnement et des Gouvernements Locaux a publié une ébauche de la stratégie de l’eau. La stratégie est disponible sur le site web du gouvernement du Nouveau-Brunswick. Le public est invité à faire des commentaires par courriel à waterstrategy-strategiedeleau@gnb.ca ou par la poste à l’adresse suivante : Ministère de l’Environnement et des Gouvernements locaux, Division des politiques et de la planification, C. P. 6000, Fredericton (Nouveau-Brunswick), E3B 5H1. La date limite pour faire parvenir ses commentaires au ministère est le 20 novembre, 2017.

Afin d’aider les groupes à formuler des commentaires, le Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick, en collaboration avec des groupes de bassins versants, a mis ensemble les éléments clés d’une stratégie de protection de l’eau et un modèle de lettre à envoyer au ministère.

Sommaire des 8 principaux éléments d’une stratégie de protection de l’eau solide

Le Nouveau-Brunswick mérite une stratégie pour la protection de l’eau qui :

  1. Est fondée sur la science; c’est-à-dire qui tient compte de données de base, de leurs suivis et qui prend en considération les impacts cumulatifs et les flux environnementaux;
  2. Établit des normes de qualité de l’eau dans un cadre de travail légal ;
  3. Conserve toutes les eaux des bassins versants y inclut les eaux de surfaces (lacs, cours d’eau, rivières), et les eaux souterraines, en préparant des plans conservations, des politiques et des pratiques adéquates, et en utilisant le principe de précaution comme outil directeur, légal et exécutoire;
  4. Protège nos zones marines côtières dans la loi;
  5. Adopte une forme significative de gouvernance axée sur la collaboration avec les Premières nations;
  6. Inclut la conception, la mise en œuvre et la mise en vigueur des plans de protection des bassins versants, préparés d’une manière transparente, avec l’administration, les entreprises, les organisations des bassins versants, les agriculteurs, les responsables municipaux et les citoyens;
  7. Est imputable, par la présentation des résultats de la surveillance et de rapports annuels à la population sur la progression dans la réalisation des buts et des objectifs décrits dans la stratégie de protection de l’eau; et
  8. Est exécutoire dans un cadre juridique moderne.
 
Modèle de lettre

 Mon nom est  ___________________­­­­­­­­­­­­­­_, et je souhaite exprimer mon appui à une solide stratégie de l’eau au Nouveau-Brunswick.

J’habite près de ________________ OU j’habite dans le bassin versant _______________________________

Décrivez votre endroit favori pour pêcher/nager/pagayer, etc.

Partager votre meilleur souvenir concernant l’eau du bassin.

À mon avis, de l’eau propre et saine c’est important parce que: _____________________________________

Avez-vous récemment reçu un avis de faire bouillir votre eau ?  Un avis concernant les cyanobactéries ? Un avis de climat extrême?  Décrivez ce qui vous inquiète.

Je félicite l’administration provinciale d’aller de l’avant avec sa promesse de protéger nos eaux; toutefois, je crois que l’ébauche de la stratégie ne va pas assez loin pour garantir une eau saine dans mon bassin versant.

Nous avons besoin d’une stratégie de protection de l’eau qui (insérer un ou plusieurs éléments essentiels).

Je crains que si mon bassin versant est laissé sans surveillance, nous fassions face à des menaces constantes et croissantes (de la pollution, de la perte des zones humides et des estuaires côtiers, la perte d’un débit adéquat pour maintenir la vie aquatique, et de l’augmentation des impacts des dérèglements climatiques comme les inondations, les sècheresses et les températures élevées.)

Veuillez protéger mon bassin versant en mettant en œuvre une solide stratégie de protection de l’eau dans le cadre d’une loi moderne qui (citez les éléments qui garantisse la santé de notre eau et de la population.)

Avec mon appréciation,

Votre nom.

Pour plus d'information, visitez le site web du CCNB.

Appel pour proposition de candidature pour les prix du RENB 2017

lundi 31 juillet 2017
by Annika Chiasson
Chaque jour des citoyens et des groupes de citoyens agissent pour protéger et restaurer l’environnement du Nouveau-Brunswick et nous pouvons ensemble célébrer et reconnaitre leurs contributions importantes.

 Durant l’année dernière, qui demeure dans votre mémoire?

Nous vous invitons à nommer un groupe ou des citoyens qui méritent l’un des prix accordés par le RENB et qui seront présentés avec éclat lors de l’Éco-confluence 2017. Faites-nous parvenir un courriel au nben@nben.ca en décrivant les travaux de votre candidat et quel prix il mérite. Les nominés doivent être membres ou associés du RENB.*

Date limite pour les propositions de candidature : 13 septembre, 2017

*Les membres et associés du comité directeur du RENB ne sont pas éligibles pour les prix.
Blog