Erreur
  • Erreur lors du chargement des données de flux.
Afficher les éléments par tag : blue ribbon campaign

FOR IMMEDIATE RELEASE                        PRESS RELEASE                        APRIL 3, 2012

 

FREDERICTON SHALE GAS PARADE LAUNCHES MUNICIPAL BLUE RIBBON CAMPAIGN

Fredericton, N.B., Canada - The movement against shale gas development is moving into the municipalities. Citizens in Fredericton are asking their municipal candidates for Mayor and Councilors to take a stand on protecting the city’s air and water.  To launch this election initiative, a parade of cars and trucks, followed by bicycles and pedestrians, will travel through downtown Fredericton this Thursday, April 5th at 12 noon.

People will gather at the parking lot beside the Old Burial Grounds at 51 Woodstock Road. The action will begin at 12 noon. The route will proceed down King Street, around the New Brunswick Legislature, and then up Queen Street to Fredericton City Hall. Vehicles and people will be decked out in blue balloons, blue ribbons, blue streamers, blue water jugs, and lots of signs. This parade will be the official launch of the Blue Ribbon Campaign here in Fredericton.

The Blue Ribbon Campaign is a grassroots action that is spreading to villages, towns, and cities across New Brunswick. With the growing enthusiasm of this campaign, organizers foresee similar actions throughout New Brunswick during the lead-up to municipal elections. The colour blue symbolizes that citizens will be voting for the Mayor and Councilor candidates who include in their platform a Ban or Moratorium on shale gas development.  On May 14th we will be voting for change.  Elected representatives and candidates will be invited to join the parade and publicly demonstrate that they will stand up to protect our air and water.

“The cost to human health, our air and water, our global climate, and our local economy are simply too great to remain quiet. Regulations are unable to protect us from the certainty of air pollution in the low-lying valley of Fredericton. And the aquifer from which we draw our drinking water extends far outside the Fredericton city limits into large tracts of shale gas exploration areas”, says Fredericton resident Sarah Boucher. “It is time for health and business organizations, churches, and politicians to speak up and join the largest grassroots movement that New Brunswick has ever seen.”

“Politics has no place in human health and safety. Almost all municipalities in New Brunswick have not taken an official stand on shale gas.  Pressure from citizens has caused Minto, Hampton, Sackville, and Sussex Corner to hold Council votes and all four now have a moratorium or ban in place. It is time for Fredericton to do the same”, says Fredericton resident Caroline Lubbe-D’Arcy.

Low turnout in most municipal elections means that seats can be won or lost by only a few hundred votes or less. Many seats are won by acclamation.  In the last Quadrennial Municipal Elections on May 12, 2008, the average voter turnout was forty-eight percent for contested municipal and rural community elections (a low of twenty-eight percent and a high of seventy-seven percent).  One hundred and seventy candidates (170) ran for one hundred and four mayoral (104) positions; Eight hundred and eighty-nine (889) candidates ran for five hundred and thirty-seven (537) council positions; Fifty-three (53) mayors and one hundred and ten (110) councilors were elected by acclamation.

“Let's put our local councilors on notice that they need to speak up and protect our air and water,” says organizer Mark D’Arcy. “Election date is May 14, 2012.”

Media Contacts:

Mark D’Arcy
Tel. 506 454 5119
markandcaroline@gmail.com

Terry Wishart
Tel. 506 238 4001
t.wishart@banfrackingnb.ca


POUR PUBLICATION IMMÉDIATE                COMMUNIQUÉ                       3 avril 2012

La parade des gaz de schiste lance la campagne municipale des Rubans bleus

 

Fredericton, N.B., Canada – Le mouvement contre les gaz de schiste se déplace vers les municipalités. Les citoyens de Fredericton demandent aux candidats aux postes de conseillers et de maires de prendre position pour la protection de l’air et de l’eau dans leur municipalité. Pour lancer cette initiative électorale, une parade de voitures et de camions, suivie par des bicyclettes et des piétons, va se rendre au centre de Fredericton ce jeudi 5 avril à midi.

 

Le point de rencontre sera le stationnement à côté du vieux cimetière au 51, chemin Woodstock. Le départ sera à midi. La parade suivra la rue King, contournera la législature et puis prendra la rue Queen jusqu’à l’hôtel de ville de Fredericton. Les véhicules et leurs passagers seront décorés de ballons bleus, de rubans bleus, de banderoles bleues, de bidons d’eau bleus et de beaucoup de pancartes. Cette parade lancera officiellement la Campagne des rubans bleus ici à Fredericton.

 

La campagne des rubans bleus est une action populaire qui va s’étendre dans les villages et les villes du Nouveau-Brunswick. Avec l’enthousiasme soulevé par cette campagne, les organisateurs prévoient, à l’approche des élections municipales, des manifestations semblables dans tout le Nouveau-Brunswick. La couleur bleue symbolise que les citoyennes et les citoyens vont voter pour les maires et les conseillers qui incluent dans leur plateforme l’interdiction ou un moratoire de l’exploration et de l’extraction des gaz de schiste. Le 14 mai, la population va voter pour le changement. Les représentants élus et les candidats seront invités à se joindre à cette parade pour démontrer publiquement qu’ils sont prêts à prendre position pour protéger l’air et l’eau de leur municipalité.

 

« Les couts pour notre santé, pour l’air et l’eau, notre climat et notre économie locale sont simplement trop élevés pour que nous restions silencieux. Les règlements sont incapables de nous protéger de la pollution atmosphérique inévitable de la vallée de Fredericton. Et les nappes aquifères où l’on puise nos eaux potables s’étendent loin à l’extérieur de Fredericton où l’on explore pour trouver des gaz de schiste, » ajoute une résidente de Fredericton, Sarah Boucher. « Il est temps pour les organisations de la santé ainsi que les entreprises, les églises et les politiciens de s’exprimer et de se joindre au plus grand mouvement populaire que le Nouveau-Brunswick n’a jamais connu jusqu’ici.

 

« La politicaillerie n’a pas sa place en santé humaine ni en matière de sécurité. Presque toutes les municipalités du Nouveau-Brunswick ne se sont pas encore prononcées concernant les gaz de schiste. Les pressions des citoyens ont forcé les conseils municipaux de Minto, Hampton, Sackville et Sussex Corner à voter et ces quatre municipalités sont maintenant protégées par un moratoire ou bien une interdiction. Il est temps que Fredericton fasse la même chose, » selon une autre résidente de Fredericton, Caroline Lubbe-D’Arcy.

 

Le faible taux de participation aux élections municipales signifie que les sièges peuvent être gagnés ou perdus par seulement quelques centaines de votes et souvent moins. Plusieurs sièges sont gagnés par acclamation. Durant les dernières élections municipales le 12 mai 2008, le taux moyen de participation a été de quarante-huit pour cent dans les élections municipales contestées et dans les élections des collectivités rurales (le taux le moins élevé était de vingt-huit pour cent et le plus élevé soixante-dix-sept pour cent). Cent-soixante-dix candidats se sont présentés pour les cent-quatre postes de maire; et huit-cent-quatre-vingt-neuf candidats se sont présentés aux cinq-cent-trente-sept postes de candidats; cinquante-trois maires et cent-dix conseillers ont été élus par acclamation.

 

« Faisons savoir à nos conseillers qu’ils ont besoin de se prononcer et qu’ils doivent protéger notre air et notre eau, » propose l’organisateur de la marche bleu, Mark D’Arcy. « Les élections municipales auront lieu de 14 mai prochain. »


Personnes-ressources pour les médias :

Mark D’Arcy 

Tel. 506 454 5119

markandcaroline@gmail.com

Terry Wishart

Tel. 506 238 4001

 t.wishart@banfrackingnb.ca



POUR PUBLICATION IMMÉDIATE                COMMUNIQUÉ                       3 avril 2012

La parade des gaz de schiste lance la campagne municipale des Rubans bleus

 

Fredericton, N.B., Canada – Le mouvement contre les gaz de schiste se déplace vers les municipalités. Les citoyens de Fredericton demandent aux candidats aux postes de conseillers et de maires de prendre position pour la protection de l’air et de l’eau dans leur municipalité. Pour lancer cette initiative électorale, une parade de voitures et de camions, suivie par des bicyclettes et des piétons, va se rendre au centre de Fredericton ce jeudi 5 avril à midi.

 

Le point de rencontre sera le stationnement à côté du vieux cimetière au 51, chemin Woodstock. Le départ sera à midi. La parade suivra la rue King, contournera la législature et puis prendra la rue Queen jusqu’à l’hôtel de ville de Fredericton. Les véhicules et leurs passagers seront décorés de ballons bleus, de rubans bleus, de banderoles bleues, de bidons d’eau bleus et de beaucoup de pancartes. Cette parade lancera officiellement la Campagne des rubans bleus ici à Fredericton.

 

La campagne des rubans bleus est une action populaire qui va s’étendre dans les villages et les villes du Nouveau-Brunswick. Avec l’enthousiasme soulevé par cette campagne, les organisateurs prévoient, à l’approche des élections municipales, des manifestations semblables dans tout le Nouveau-Brunswick. La couleur bleue symbolise que les citoyennes et les citoyens vont voter pour les maires et les conseillers qui incluent dans leur plateforme l’interdiction ou un moratoire de l’exploration et de l’extraction des gaz de schiste. Le 14 mai, la population va voter pour le changement. Les représentants élus et les candidats seront invités à se joindre à cette parade pour démontrer publiquement qu’ils sont prêts à prendre position pour protéger l’air et l’eau de leur municipalité.

 

« Les couts pour notre santé, pour l’air et l’eau, notre climat et notre économie locale sont simplement trop élevés pour que nous restions silencieux. Les règlements sont incapables de nous protéger de la pollution atmosphérique inévitable de la vallée de Fredericton. Et les nappes aquifères où l’on puise nos eaux potables s’étendent loin à l’extérieur de Fredericton où l’on explore pour trouver des gaz de schiste, » ajoute une résidente de Fredericton, Sarah Boucher. « Il est temps pour les organisations de la santé ainsi que les entreprises, les églises et les politiciens de s’exprimer et de se joindre au plus grand mouvement populaire que le Nouveau-Brunswick n’a jamais connu jusqu’ici.

 

« La politicaillerie n’a pas sa place en santé humaine ni en matière de sécurité. Presque toutes les municipalités du Nouveau-Brunswick ne se sont pas encore prononcées concernant les gaz de schiste. Les pressions des citoyens ont forcé les conseils municipaux de Minto, Hampton, Sackville et Sussex Corner à voter et ces quatre municipalités sont maintenant protégées par un moratoire ou bien une interdiction. Il est temps que Fredericton fasse la même chose, » selon une autre résidente de Fredericton, Caroline Lubbe-D’Arcy.

 

Le faible taux de participation aux élections municipales signifie que les sièges peuvent être gagnés ou perdus par seulement quelques centaines de votes et souvent moins. Plusieurs sièges sont gagnés par acclamation. Durant les dernières élections municipales le 12 mai 2008, le taux moyen de participation a été de quarante-huit pour cent dans les élections municipales contestées et dans les élections des collectivités rurales (le taux le moins élevé était de vingt-huit pour cent et le plus élevé soixante-dix-sept pour cent). Cent-soixante-dix candidats se sont présentés pour les cent-quatre postes de maire; et huit-cent-quatre-vingt-neuf candidats se sont présentés aux cinq-cent-trente-sept postes de candidats; cinquante-trois maires et cent-dix conseillers ont été élus par acclamation.

 

« Faisons savoir à nos conseillers qu’ils ont besoin de se prononcer et qu’ils doivent protéger notre air et notre eau, » propose l’organisateur de la marche bleu, Mark D’Arcy. « Les élections municipales auront lieu de 14 mai prochain. »


Personnes-ressources pour les médias :

Mark D’Arcy 

Tel. 506 454 5119

markandcaroline@gmail.com

Terry Wishart

Tel. 506 238 4001

 t.wishart@banfrackingnb.ca



Publié dans News from Groups

FOR IMMEDIATE RELEASE                        PRESS RELEASE                        APRIL 3, 2012

 

FREDERICTON SHALE GAS PARADE LAUNCHES MUNICIPAL BLUE RIBBON CAMPAIGN

Fredericton, N.B., Canada - The movement against shale gas development is moving into the municipalities. Citizens in Fredericton are asking their municipal candidates for Mayor and Councilors to take a stand on protecting the city’s air and water.  To launch this election initiative, a parade of cars and trucks, followed by bicycles and pedestrians, will travel through downtown Fredericton this Thursday, April 5th at 12 noon.

People will gather at the parking lot beside the Old Burial Grounds at 51 Woodstock Road. The action will begin at 12 noon. The route will proceed down King Street, around the New Brunswick Legislature, and then up Queen Street to Fredericton City Hall. Vehicles and people will be decked out in blue balloons, blue ribbons, blue streamers, blue water jugs, and lots of signs. This parade will be the official launch of the Blue Ribbon Campaign here in Fredericton.

The Blue Ribbon Campaign is a grassroots action that is spreading to villages, towns, and cities across New Brunswick. With the growing enthusiasm of this campaign, organizers foresee similar actions throughout New Brunswick during the lead-up to municipal elections. The colour blue symbolizes that citizens will be voting for the Mayor and Councilor candidates who include in their platform a Ban or Moratorium on shale gas development.  On May 14th we will be voting for change.  Elected representatives and candidates will be invited to join the parade and publicly demonstrate that they will stand up to protect our air and water.

“The cost to human health, our air and water, our global climate, and our local economy are simply too great to remain quiet. Regulations are unable to protect us from the certainty of air pollution in the low-lying valley of Fredericton. And the aquifer from which we draw our drinking water extends far outside the Fredericton city limits into large tracts of shale gas exploration areas”, says Fredericton resident Sarah Boucher. “It is time for health and business organizations, churches, and politicians to speak up and join the largest grassroots movement that New Brunswick has ever seen.”

“Politics has no place in human health and safety. Almost all municipalities in New Brunswick have not taken an official stand on shale gas.  Pressure from citizens has caused Minto, Hampton, Sackville, and Sussex Corner to hold Council votes and all four now have a moratorium or ban in place. It is time for Fredericton to do the same”, says Fredericton resident Caroline Lubbe-D’Arcy.

Low turnout in most municipal elections means that seats can be won or lost by only a few hundred votes or less. Many seats are won by acclamation.  In the last Quadrennial Municipal Elections on May 12, 2008, the average voter turnout was forty-eight percent for contested municipal and rural community elections (a low of twenty-eight percent and a high of seventy-seven percent).  One hundred and seventy candidates (170) ran for one hundred and four mayoral (104) positions; Eight hundred and eighty-nine (889) candidates ran for five hundred and thirty-seven (537) council positions; Fifty-three (53) mayors and one hundred and ten (110) councilors were elected by acclamation.

“Let's put our local councilors on notice that they need to speak up and protect our air and water,” says organizer Mark D’Arcy. “Election date is May 14, 2012.”

Media Contacts:

Mark D’Arcy
Tel. 506 454 5119
markandcaroline@gmail.com

Terry Wishart
Tel. 506 238 4001
t.wishart@banfrackingnb.ca


Publié dans News from Groups